Stéphane Gautreau

De la Charente

Aout 2019 – quelque part en France :

« – T’as vu le trait d’union des Gautreau de France ? il était au courrier ce matin. Ils organisent le rassemblement annuel en Charente-Maritime cette année. On y va ?
– On n’y est pas déjà allé l’an dernier ?
– Mais non, le temps passe si vite que je crois bien qu’on n’a pas vu les « cousins » depuis 4 ou 5 ans. Je ne sais plus où c’était mais j’en garde un excellent souvenir. C’est toujours agréable de se retrouver comme ça à la fin de l’été. On a toujours vu des coins géniaux et en plus l’ambiance est super. Tu te rappelles de Machin qui a toujours une bonne blague. Comment qu’il s’appelle déjà ?
– Gautreau Pardi !! t’es sot parfois ! Mais tu sais bien qu’on a les petits cette année…
– Raison plus, on n’a qu’a les emmener avec nous et faire un grand week-end sur la côte : plages, zoo, balade et petit pineau frais bien évidemment. J’ai vu dans le magazine que l’an passé, ils avaient montré un gigantesque arbre généalogique de Gautreau ; ça se pourrait bien que les drôles soient contents de voir ça.
– Bon d’accord, on va pas laisser passer ça. Et je pense qu’on pourrait inviter ton cousin aussi. Mais qu’est-ce qui faut faire pour réserver ?
– Regarde, c’est tout écrit dans le trait d’Union. Je nous y inscris tous »

Cette petite saynète peut très facilement se transformer en réalité. Il suffit que chacun des lecteurs de ces lignes s’inscrive et vienne accompagné de la fille, du frère, du cousin, de la nièce (voire de tous en même temps). Tous les Gautreau (même non-adhérent) sont les bienvenus à ce week-end organisé par Hubert dans cette région qui a vu naitre notre association.

C’est avec un grand plaisir que je vous y accueillerai. Au-delà des découvertes des richesses locales et des moments de convivialité assurés, nous échangerons sur la vie de l’association. Je serai ravi d’avoir vos idées sur ce qui pourrait être développé. A l’heure où les cahiers de doléances reviennent à la mode, quelles sont vos attentes ? Qu’est-ce qui mériterait d’être plus fort dans les démarches de l’association ? Est-ce que le trait d’union et l’album de la rencontre sont suffisamment étoffés ? Est-ce que la page Facebook doit être mise en avant ? A vos idées pour pérenniser cette association qui nous relie.

En attendant de nous rencontrer tous fin aout, prenez le temps de lire le bulletin préparé par Stéphane (le “17”). Vous y verrez que les Gautreau se sont parfois illustrés dans le passé mais qu’ils ont aussi une forte implication dans la vie actuelle.

A bientôt

Stéphane